AZAWAD

AZAWAD

الجمعة، 1 ذو الحجة، 1432 هـ

Taisons les rumeurs!

Nous tenons à travers ces lignes porter à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale le dangereux jeu auquel étaient en train de jouer certains internautes et autres dignitaires et politiciens proche du régime central de Bamako qui n’ont aucun intérêt à ce que l’Unité du Peuple de l’Azawad se réalise. Cette unité est la condition sine qua none pour atteindre le but ultime auquel nous aspirons c'est-à-dire : le droit à l’auto- détermination.

Depuis les récents événements en Libye et dans le Septentrion malien, des rumeurs affolantes circulent au sujet de nombreuses choses. Ces rumeurs de tous ordres s’ajoutent à la campagne de désinformation et à la propagande entretenue sur la toile mondiale et autres médias internationaux par les détracteurs de la cause du Peuple Azawadi ; semant du coups la psychose et la panique générale dans les esprits des populations les plus fragiles de l’Azawad : enfants, femmes et vieillards !

D’abord localement, les rumeurs que nous évoquons font état de certaines choses inimaginables par le temps qu’il fait : notamment des remous sociaux et autres réchauffements de la tension entre les communautés de l’Azawad et probablement la naissance d’une nouvelle rébellion.
Nous apportons ici un démenti formel à toute cette campagne d’intoxication qui vise à faire échoué le Projet de notre peuple, lequel projet commence à recevoir le soutien de la communauté internationale.
Que la société civile et toutes les composantes du vaillant Peuple de l’Azawad et l’opinion publique nationale et internationale sachent que, ces allégations sont déniés de tout fondement et ne reposent sur aucun fait avéré ; au contraire elles contribuent à alimenter la campagne d’intoxication en cours !

Sur la scène internationale, les experts occidentaux de la bande Sahélo- saharienne se donnent à toute sorte d’analyse de la situation: A.Q.M.I serait en train d’utiliser l’Azawad comme base arrière, et serait en train de courtiser les combattants rentrés de Libye pour mieux s’en donner à son Business d’enlèvement d’occidentaux dans la bande Sahélo- saharienne» ; là également, nous démentons avec la dernière énergie ces fausses informations qui n’engage que ces analystes.

Que l’opinion publique nationale et internationale sachent que les combattants rentrés de Libye n’ont nullement pas l’intention de jouer le jeu d’A.Q.M.I, ni de se laisser emporter par les tentations de quelles que nature quelle soit. Au contraire, nos compatriotes rentrent au bercail avec une panoplie de projets : notamment ces du développement durable de leur terroir, la sécurisation de l’ensemble des populations azawadies dans toutes leur composantes : Songhoy,Touareg,Arabes,Peuls, de leurs biens, la lutte contre les cas isolés de banditisme et autres enlèvements de véhicules œuvre de groupuscules armés incontrôlés,une grande campagne de sensibilisation pour lutter contre tout endoctrinement quelconque par A.Q.M.I et la reconstitution du tissu social local afin de réussir l’Unité du Peuple de l’Azawad !

Ce qui se passe concrètement dans le septentrion malien, c’est que depuis plus d’une année une grogne sociale était née, un mouvement social et révolutionnaire dénommé : Mouvement National de Libération de l’Azawad a vu le jour. Il couvre l’étendue du territoire des trois régions du Nord, il est animé par des jeunes cadres issus de l’ensemble des sensibilités du septentrion, de la diaspora et décidés à sortir leur Peuple de la gabegie, du despotisme, et du néocolonialisme malien hérité de la France ; à travers une lutte politique et intellectuelle basée sur le Droit et les valeurs démocratiques universelles.

Un autre facteur qui envenime la psychose qui régnait déjà : le silence des autorités maliennes.
Depuis les récents évènements on constate que, les autorités maliennes se réfugient derrière un silence qui ne dit pas son nom.
En tout état de cause, l’attitude et le comportement des autorités maliennes auront des conséquences dont seul l’Etat malien sera tenu pour responsable !

هناك 4 تعليقات:

  1. Cher(es) maliens et maliennes on est attaquée par des bandits des cochons et des imbecils venu directement de chez l'incarnation du diable kADHAFI, celui meme que vous etes sortis dans les rues de Bamako pour soutenir et que je rigolai, voila aujourd'hui que ces batards sement la pagaille, euhhh Koulouba recharge les armes de nos braves soldats qu'ils aillent tuer ces batards sans pitié et liberer notre pays, jusqu'a present je ne crois pas que le chef rebelle est le locataire de koulouba sauf preuve du contraire, le Mali est un et indivisible,

    ردحذف
    الردود
    1. Voilà ci-haut un commentaire qui prouve tout ce qui a étédis par l'auteur de cet article. Vous autres maliens ennemis du peuple d'Azawad, vous allez exploser, mourir et pourrir de votre haine démesurée contre un peuple que vous détestez et à qui vous refusez la liberté, ce qui suffira pour ne plus être obligé de le supporter. On sais pourquoi vous nous détestez. Dieu nous a crée et seul lui peut nous détruire. Et pour terminer je te dirais d'aller te faire foutre pauvre con!!!

      حذف
  2. Comme dans toute autre région du monde les habitants de l'Azawad ont le droit de décider de leur sort. Un état Touareg a toute les raisons d'exister, n'en déplaise aux autres Maliens bien content eux, d'être "libres" de tout étranger.
    Une indépendance doit sans doute se faire progressivement. Les liens entre africains et Touaregs sont indéfectibles. Les deux "régions" du "huit malien" ont et auront toujours besoin l'une de l'autre. Il faudra parlementer, se mettre d'accord et faire la paix entre vous. Evitez la haine et le ressentiment mortifère.
    Que vive l'Azawad et que vive le Mali. C'est un simple français qui vous le dit.

    ردحذف
  3. Ferme ta guêle batard de français vous avez votre bouche partout les porcs c est vous les français vous faites chier le monde les boucher je sais pas pourkoi vous detestez l afrique si dieu pouvais detruit les juifs et les français le monde sera en paix tu trouve aujourdhui que les touareg sont pas africain n importe quoi ont vous connais maitenant c est l une de vos victime qui te parle un ivoirien

    ردحذف