AZAWAD

AZAWAD

الخميس، 29 ذو القعدة، 1432 هـ

APPEL à l’Unité du peuple de l’AZAWAD

Le Mouvement National de l’AZAWAD appelle à l’unisson l’ensemble des tribus Azawadiennes.
Cette unité est la condition sine qua none pour atteindre le but ultime vers lequel nous tendons.
La conscientisation de toutes les filles et de tous les fils de l’Azawad est la chose dont nous avions le plus besoin aujourd’hui que jamais, car nous entamons une lutte longue et éprouvante : éprouvante parce que l’occupant de notre territoire et ses acolytes ont dressé devant nous beaucoup d’obstacles qu’il nous faut franchir ; longue parce que l’oppresseur et ses compères nous ont tendu des nombreux pièges qui prendront du temps à déjouer.

Chers frères et sœurs, cher Peuple de l’AZAWAD, à chaque fois que vous émettiez un doute au sujet des idéaux que nous défendons, figurez-vous que la lutte que mène le M.N.L.A est juste et nécessaire. Cette justesse se justifie par l’occupation de notre terre natale, l’oppression de notre Peuple et l’exaspération de nos sœurs et de nos vieillards.
A un contemporain de dire <>
Chers frères et sœurs, souvenez-vous que le Peuple de AZAWAD était jadis uni comme un seul homme c’est pourquoi il opposa une résistance farouche aux colons français malgré le déséquilibre des forces en présence dans les années 1900.

Pour nous affaiblir et détruire notre Unité, le colon scinda notre Peuple en Tribus sans demander notre avis c’était la politique de : diviser pour mieux régner.

- Avant-hier encore pour déstabiliser l’Unité du Peuple de AZAWAD et affaiblir nos forces, l’occupant malien dressa des frères qu’il organisa en milice armée contre des frères. Une tentative des plus malicieuses pour déchirer le tissu social azawadien. C’est dire combien le Mali nous redoutait et nous redoute toujours.

- Hier, il s’était servit de nos frères comme bouclier humain pendant les conflits armés de : 1990 ; 2006 et 2009.
- Aujourd’hui lorsque nous avions compris son stratagème et changer de fusil d’épaule pour sortir du joug et de l’oppression dans lesquels il nous a maintenu depuis plus de 50 ans, celui-ci change de stratégie.

Le Mali est en train d’organiser au moment où nous écrivons ces lignes des frères en milices politico judiciaires sous la couverture d’associations et autres O.N.G locales. Cette abominable idée vise la constitution d’un contre-pouvoir politico judiciaire qui ne dit pas son nom aux fins de nous dresser socialement, culturellement et politiquement les uns contre les autres. Parce que la lutte que nous menons aujourd’hui est politiquement et juridiquement légitime à tous égards. Et que l’option d’une quelconque répression est écartée à tout point de vue.
Le Mali use de tous les moyens à sa disposition pour nous discréditer et ternir l’image de notre Peuple.

Aujourd’hui, il nous taxe de tous les mots : esclavagistes, racistes, bandits armés, narco- trafiquants, terroristes….mais tout ça n’est que pur mensonge !
C’est parce que nous avons malgré l’occupation et l’oppression enregistrer des progrès notoires depuis 1960 à nos jours sur tous les plans.
Socialement et culturellement, notre Histoire et notre Identité se sont affirmées aux yeux du monde entier ; économiquement nous constituons un poids de taille dans la balance économique sous- régionale et politiquement nous nous sommes imposés en affirmant à qui de droit notre engagement à reconquérir notre terre : l’AZAWAD.

O Peuple azawadi ! N’est-il pas temps de t’en rendre compte des agissements combatifs du Mali et de ses autorités politiques et te réconcilier avec toi-même ?

L’envol de l’unité à laquelle nous appelons aujourd’hui fut donné par nos ancêtres au début du 20e siècle lorsque des armées bien structurées et organisées croisèrent le fer aux colons français dans l’AZAWAD.
Qui ne se souvient de Fihroun AG AL Ensat, de Kaocen AG Kedda, Soni Ali Ber, Askia Mohamed, Askia Daoud, de Zeyd AG Attaher, de Alla AG Albacher, de Mossa AG Amistane ,de Arrigoullane , Illadi Ag Alla, Mohamed Ali Ag Attaher, de Chaboune… ?
ou encore les tous récents : Mano Ag Dayak et Ibrahim Ag Bahanga.

Il est un devoir de conscience pour nous de parachever l’œuvre qu’ils entreprirent.

Pour ce faire, tous les cadres et autres intellectuels azawadis à la solde du gouvernement malien, ceux de la Diaspora, et tous ceux qui sont encore retissants doivent faire allégeance au M.N.L.A pour consoler nos sœurs et nos vieillards de leur exaspération et faire échec aux manœuvres politiciennes des détracteurs visant à faire de nous des éternels assujettis.

Souvenez-vous avec un artiste de chez nous que <> . Bannissons les querelles intestines et les conflits inter et intra communautaires fratricides qui ont jalonnés l’histoire récente de l’AZAWAD et ont meurtri son vaillant peuple pour opposer à toute entreprise désobligeante l’union des cœurs et des esprits dans cette lutte politico judiciaire acharnée où que nous soyons !

O Peuple de l’AZAWAD !<< éloigner vos tentes et rapprocher vos cœurs>> !

C’est à ce prix là seulement qu’on peut faire de l’AZAWAD une terre d’accueil, d’hospitalité légendaire, de Paix, un Pays verdoyant où nos sœurs chanteront le Paradis aux rythmes de la guitare, du tendé et des parades des dromadaires !

Vive la démocratie, vive l’Unité du Peuple de l’Azawad et vive le M.N.L.A !

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق