AZAWAD

AZAWAD

الثلاثاء، 3 ذو الحجة 1431 هـ

Cinquante ans d’indépendance du Mali, l’Azawad qu’ a-t-il eu?

Depuis cinquante ans ,le Mali fête son indépendance chaque 22 septembre . A cette occasion ,il expose ses réalisations en matière de développement ,d’ infrastructure , d’éducation, d’ agriculture et dans tous les domaines utiles pour une nation.

Mais la question qui se pose : L’Azawad fête -il avec le Mali ? Ou la fête du Mali n’est qu’ une réactivation de la mémoire azawadie. Une mémoire pleine des souffrances qui se répètent chaque années . Chaque célébration d’indépendance est un rappel aux peuples d’Azawad des chapitres douloureux liés aux années qu’ils ont vécues sous l’autorité de l’Etat malien ,qui ne protège ni contre le froid ni contre la chaleur. Elle en ressuscite un espoir non réalisable malgré les sacrifices.

L’espoir de ces peuples d’Azawad est de sentir leur existence, à partir de laquelle il pourra concrétiser leurs ambitions sur leur terre, qui aboutira à l’autogestion par ses fils qui sont rattachés indéfectiblement aux racines du territoire . « L’occupant » ne peut pas avoir cette relation avec la terre même s’ il fait semblant.

Quels que soit les degrés de développement de « l’occupant » et ses soit disant attitudes de respect des droits de l’ homme ; il ne peut pas sortir dans sa logique de colonisation , qui est un mépris de la valeur humaine et le manque de respect , et le regard sur la terre colonisée comme un butin provisoire . Lorsqu’ un homme pense qu’ il dispose d’un droit pour soumettre un autre , en ce moment commence l’égoïsme qui est la source de tous les malheurs.

La colonisation est un crime contre l’ humanité même si elle est pratiquée par un colonisateur civilisé en plus fort raison qu’ elle est pratiquée par un « occupant » primitif. C’est dans cette situation que s’inscrit l’Azawad d’aujourd’hui.

La période d’un demi-siècle n‘est- elle pas suffisante pour attendre un résultat ou une conclusion aboutissant à une décision ? Cinquante ans des promesses de développement, l’ Azawad n’a pas connu aucun infrastructure ni un mètre des routes goudronnées , cinquante ans de pourparler {dialoguer} sur la paix et la sécurité , le peuple d’Azawad n’ a vu que plus d’ insécurité et plus des soldats qui encouragent la peur et la terreur entre les peuples .

La sécurité est -elle concrétisée et/ou le développement est- il aboutit? Les peuples militent-ils et se révoltent-ils pour la paix et le développement ? Ou pour l’identité et l’existence ?

Une vie d’expérience de cinquante ans est suffisante pour répondre à ces questions.

…… Bureau d’orientation et de sensibilisation ………………….MNA

الجمعة، 28 ذو القعدة 1431 هـ

MOUVEMENT NATIONAL DE L'AZAWAD, une pensée à ses braves militants Mossa Ag Acharatmane et Aboubacrine Ag Fadil


MOUVEMENT NATIONAL DE L'AZAWAD, une pensée à ses braves militants Mossa Ag Acharatmane et Aboubacrine Ag Fadil

Hommage



Ichouhada pour certains, Martyrs pour d’autres, héros pour certains, la flamme révolutionnaire accouche toujours de sa brillance, d’une étincelle de sacrifice, d’honneur, et de bravoure (Ezlan) de ce qu’on pense être insurmontable juste avant de l’allumer.

En ce Dimanche 1er novembre 2010 deux jeunes hommes petits de tailles mais grands d’esprits ont accepté de répondre devant l’histoire et devant «l’autorité» en disant tout simplement: «Oui, nous l’avons fait et nous en assumons toutes les responsabilités».

Ce critère propre à tous les hommes mais développé différemment chez eux, est fait de l’impétuosité, de l’ardeur et de la volonté de défendre la dignité chez Moussa Ag Acharaghatman, le tout agrémenté par les théories marxistes, castristes et Guévariennes. De la piété, de la lumière divine, et de la conviction chez Aboubacrine Mohamed fadil, Imam et grand connaisseur de la parole divine.

En vous accompagnant pendant ces injustes jours de détention, volontairement montée pour discréditer votre parcours et vos intentions recevez chers frères l’assurance de notre soutien et de notre parfaite collaboration.

Au prix de votre liberté, vous avez dû faire valoir un projet de société, et en récompense, nous vous serons reconnaissants !

الثلاثاء، 25 ذو القعدة 1431 هـ

Le Mouvement National de l’Azawad (MNA) condamne avec la dernière rigueur l’arrestation de Moussa Ag Acharatmane et Aboubacrine Mohamed Fadil




Message du mouvement national de l'azaouad
Le Mouvement National de l’Azawad (MNA) déclaré publiquement en ce jour 1er novembre 2010 dans la ville de Tombouctou lance son tout premier salut au Peuple malien, aux communautés de l’Azawad et particulièrement à la jeunesse à la quelle nous demandons de se l’approprier et en faire leur porte parole afin que soit rétablie la justice sociale, et que celles ci se prennent en charge en s’impliquent d’avantage dans la résolution des problèmes qu’elles ont en commun.
Le Mouvement condamne avec la dernière rigueur l’arrestation de Moussa Ag Acharatmane et Aboubacrine Mohamed Fadil survenue dans l’exercice d’une activité légitime et légale qui a eu lieu dans l’enceinte de la mairie de Tombouctou. On leur a fait savoir qu’ils n’avaient pas besoin d’autorisation pour une telle rencontre. Aussi la présence du Président du Conseil de Cercle de Tombouctou qui a fait une intervention encourageante et sage constitue une preuve de la présence d’une autorité.
Le Mouvement condamne également l’inexistence de droit d’expression au Mali même si mentionné dans la constitution en son article 4 où il est dit « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience, de religion, de culte, d’opinion, d’expression, et de création dans le respect de la loi ».
Le Mouvement condamne enfin la construction mensongère de l’enlèvement d’un véhicule soit disant par des personnes armées qui sont dans la ville et l’alerte donnée pour perturber le cours de notre rencontre.

الاثنين، 24 ذو القعدة 1431 هـ

arestation de Mossa ag Acharatman et Boubacar ag Fadil




la tenu du congre de ma jeunnessse du nord du mali a tombouctuou et suivi de l arestation de Mossa ag achrtaman et Boubacar ag fadil par les autorites malienne hier .
pour votre informaton malgre tout ces obstacles poser par l etat malienne la rencontre na prit ca fin qu aujourd hui a 10 gmt .Et dans la rencontre a ue luex d une declaration du Mouvement National de l'Azawad
Mossa ag acharatman et Boubacar ag Fadil ...son toujour tenu par la police qui compte les transferer a Bamako .